Facade Villarzens.jpg

Le domaine de Villarzens

 
eva.jpg

Éva et Aurélien

Eva, toulousaine, bonne vivante et voyageuse, se découvre une passion pour le vin en cours de sommellerie à l’école hôtelière. Elle poursuit ses études en sommellerie puis en œnologie et en viticulture.
Aurélien, lui, vient de Picardie et d’une famille d’agriculteurs, il passe ses étés sur un tracteur à moissonner avant de devenir chargé de recrutement à Toulouse. C’est leur rencontre et leur découverte des vins nature qui les amène à vouloir s’installer et produire leur vin dans le respect des sols et de la vigne! En juillet 2018, ils reprennent le domaine de Villarzens ; Eva travaille à temps plein sur le domaine, et Aurélien a conservé son emploi dans le recrutement à Toulouse et seconde Eva le reste du temps.

 
grappes.JPG

Nos engagements

Nous travaillons de manière à intervenir le moins possible autant sur la vigne que lors de la vinification, afin d’obtenir un vin nature au plus proche de notre terroir. Le précédent vigneron du domaine de Villarzens travaillait la vigne de manière raisonnée, et nous avons fait la demande de conversion vers l’Agriculture Biologique dès notre arrivée sur le domaine. Nous devrions obtenir le label en 2022. 

Nous sommes également parmi les premiers adhérents au tout récent label “Vin méthode nature”, et nous suivons les principes de la biodynamie. 

Le domaine fait au total 4 hectares, avec pour le moment seulement 2 hectares de vigne; autant dire que nous figurons parmi les plus petits domaines de France! Cela nous permet de mieux maîtriser notre production et de mieux prévenir contre l’arrivée de maladies. Cela nous permet aussi de vendre notre vin de manière locale et à des revendeurs qui nous connaissent et qui savent parler de nos vins ! 

Nous traitons au soufre et au cuivre pour prévenir contre le mildiou et l’oidium, à très faible quantité. Suivant les principes de la biodynamie, nous appliquons aussi ses préparations (bouse de corne, silice, décoction de plantes…) pour redonner de la vie à nos sols en limitant au maximum  l'apport de soufre et de cuivre.

Nous réalisons des vendanges manuelles, en caissettes, et tout le processus de vinification se fait au domaine.

 
vigneetsol.jpg

La vigne et le sol

Un hectare de Chardonnay et un hectare de Merlot entourent la propriété. Les vignes sont implantées sur un sol argilo limono sableux, exposées plein sud, en bas de coteau. La présence d'eau sur le domaine apporte une certaine fraîcheur à des terres fortement argileuses. La végétation est de type méditerranéen (olivier, cyprès, romarin, lavande et laurier) et l'influence océanique tempère les fortes chaleurs estivales du Bas Languedoc.

 
vin.jpg

Vinification

Les vins sont travaillés sans intrant œnologique, sans ajout de soufre ni de filtration. Une fois le raisin vendangé manuellement et encuvé, les levures naturellement présentes sur le raisin transforment le sucre en alcool. Tout le processus de fabrication se fait au Domaine: vendanges manuelles, vinification, mise en bouteille, étiquetage et commercialisation.
L'élevage du vin se fait soit en cuve inox ou fibre de verre et en fut de chêne, ayant déjà accueilli plusieurs vins !

 
caravin.jpg

Nos projets 

Projets

Des projets nous en avons 10 nouveaux par jour ! Mais comme on ne peut pas tout faire en même temps, voici ceux qui nous tiennent le plus à coeur:


De nouvelles plantations !

Au printemps 2021, de la Syrah et du Grenache seront replantés sur un hectare. Puis l’année suivante un hectare de Chenin et Mauzac. 


Des brebis !

Nous souhaitons également accueillir sur nos vignes des brebis afin qu’elles désherbent et apportent de la richesse à nos sols.


De la bière!

A plus long terme, nous projetons aussi faire de la bière au domaine ! Si nous sommes passionnés par le vin, nous aimons aussi beaucoup la bière, et Eva a fait une formation de brasseuse. Nous souhaiterions un jour diversifier notre activité et produire de manière tout aussi consciente et respectueuse

 
histoire2.jpg

Un peu d'histoire

Le Domaine de Villarzens tient son nom de l'ancien village nommé Villarzens dont des ruines subsistent encore vers la fin du XIXème siècle. Ce village tenait lui-même son nom de l'ancienne Villa Ranesindi, propriété d'un notable romain.

Au vu des vestiges retrouvés sur le site, on peut affirmer que la vigne était présente au IIème siècle sur le domaine. Le développement de la viticulture intensive à la fin du XIX ème siècle n'a pas épargné Villarzens, pour preuve l'énorme volume de cuverie en béton encore existant. Aujourd'hui, le domaine amputé au fil des temps d'une grande partie de son territoire, a retrouvé son domaine viticole, sans doute l'un des plus petits du Languedoc.

Site gallo-romain répertorié, Villa Ranesindi possédait une villa et un atelier de céramique au IIème siècle. Des notes historiques mentionnent l’existence d’un village rattaché arbitrairement à la commune de Bram en 1790. Il est attesté qu’en ce lieu, en 1242, le comte de Toulouse Raymond VII en personne remit les clefs du château de Bram au représentant du Roi de France comme gage de soumission de la ville. La rencontre eut lieu en cet endroit parce qu’il était situé à la frontière des états du comte de Toulouse et de la Vicomté de Carcassonne. Nous pouvons donc le considérer historiquement comme un territoire neutre.


Le chai actuel, dont l’origine remonte au XVIIème, a gardé toute son authenticité malgré quelques transformations aux XIXème et début XXème siècle. Afin de créer un chai à barriques, l’ancien vigneron a ouvert deux anciennes cuves qui permettent de recréer l'atmosphère d'une cave et d'assurer un élevage des vins dans de très bonnes conditions. Pour les vinifications, nous utilisons le bois, la fibre de verre, et l'inox. Nous avons conservé les anciennes cuves en béton, mais leurs volumes et l'état intérieur ne nous permettent pas de les utiliser si ce n'est à usage de décoration.

Une salle de dégustation permet d'accueillir les visiteurs dans une ambiance chaleureuse et décontractée.